Accueil SANTÉ & BIEN-ÊTRE Yoga: quels sont les dangers pour mon dos?
Yoga

Yoga: quels sont les dangers pour mon dos?

par Olivier Thivierge

Bien que minime, il existe bel et bien un risque de blessure lorsqu’on fait du yoga.”

Lorsqu’on pense au yoga, on imagine une pratique douce-après tout, cette pratique ne comporte pas de contact ni d’impact violent sur les articulations! D’ailleurs, avec l’avènement du “yoga thérapeutique”, plusieurs ont vu leur douleurs au dos, tensions musculaires et raideurs articulaires diminuer!  Pourtant, bien que minime, il existe bel et bien un risque de blessure lorsqu’on fait du yoga. Une étude Australienne a démontré un taux de 2.4% de blessure dûe au yoga lorsqu’ils ont passé en entrevue plus de 2500 adeptes. Les principales blessures touchaient le cou, les ischios-jambiers, les genoux, les poignets…et bien évidemment le dos!

Une étude Australienne a démontré un taux de 2.4% de blessure dûe au yoga lorsqu’ils ont passé en entrevue plus de 2500 adeptes.

Heureusement, il existe des façons de prévenir ces blessures en adoptant des stratégies appropriées. Dans cet article, vous bénéficierez des meilleurs recommandations données par nos physiothérapeutes aux gens qui pratiquent du yoga:

Ne vous comparez pas aux autres!

La principale cause de blessures au yoga est sans aucun doute l’égo. Soyons honnête, lorsqu’on regarde autour de nous et qu’on voit tout le monde adopter une certaine pose, on va faire ce qu’il faut pour ne pas être le mouton noir…même si ça implique sortir de notre zone de confort! Ne regardez pas trop autour de vous, et concentrez-vous plutôt sur votre propre corps. Encore mieux, rejoignez des classes où les autres personnes ont relativement le même niveau que vous!

Allez-y progressivement!

On entend souvent qu’il ne faut pas surcharger notre corps et qu’il faut adopter une approche progressive lorsqu’on fait du yoga. Facile à dire, mais qu’est-ce que ça implique exactement? Voici une analogie à garder en tête à chaque fois que vous tentez une nouvelle pose:

Feu vert: Si le mouvement est effectué avec facilité et sans aucun problème, les chances de blessure sont négligeables. Continuez à adopter la même approche.

Feu jaune: Si vous sentez une douleur lors d’un nouvel exercice, arrêtez vous immédiatement. Si l’inconfort disparaît suite au repos, reprenez le mouvement plus tranquillement.

Feu rouge: Comme précédemment, arrêtez-vous si vous sentez une douleur en tentant une nouvelle pose. Par contre, si la douleur ne se dissipe pas après un repos prolongé, il vaut mieux cesser la séance et avertir votre instructeur.

Ne pas sursolliciter votre corps

Même si l’on adopte la meilleure posture et qu’on y va progressivement, il reste que notre corps a des limites qu’il ne faut pas dépasser. Si vous faites du yoga à une fréquence élevée alors que votre corps n’est pas adapté, vous êtes à risque de blessure. Attention donc à la nouvelle mode qui consiste à faire une retraite de yoga où les adeptes font du yoga intensivement pendant une période donnée. 

Attention à votre dos!

Si vous souffrez-ou avez déjà souffert- de problèmes de dos, il faut être particulièrement conscienceux lors de la pratique du yoga. Étant donné que plusieurs poses impliquent des flexions et torsions lombaires, les principes énoncés ci-haut sont d’autant plus importants à respecter! Assurez-vous d’informer l’instructeur de tout problème de santé avant de rejoindre une classe. 

Trouver un instructeur compétent

La meilleure façon d’éviter les blessures est de trouver un instructeur ayant une expertise et une expérience adéquate. Celui-ci saura apporter les modifications et les ajustements nécessaires à la prévention des blessures.

Related Posts

Leave a Comment