Accueil » Le turban : un choix, une façon d’être !
Le turban

Le turban : un choix, une façon d’être !

par Olivier Thivierge

Depuis quelques années, on a commencé à remarquer que les hommes indiens de la communauté Sikh se couvraient la tête, en utilisant un turban à plusieurs plis ; C’est pour eux un signe d’appartenance et de fidélité à leurs croyances et pratiquesspirituelles. Cet article a probablement inspiré les confectionneurs des turbans pour les femmes car le principe est le même : un tissu noué aux différentes couleurs posés délicatement sur la tête en la couvrant.

Il est clair que les motivations de son port sont différentes et pas du tout du même ordre, entre ces hommes indiens et les femmes qui auraient opté pour ça, seulement le principe de sa confection est semblable.

Après une expérience médicale, le turban est le nouvel ami

Les femmes ayant vécu l’expérience des cancers et leurs séances de chimiothérapies ont trouvé le turban un allié fidèle, et elles la lui rendent bien ; car son utilisation prend de l’ampleur de parmi ses expérimentés en chute ou perte de cheveux, soucieuses de l’urgence à saisir le temps restant en s’agrippant à la vie et en la savourant, elles trouvent avec cet accessoires l’outil idéal pour se donner une nouvelle apparence, un nouveau style.

Un turban, deux, trois, …, lequel choisir ?

C’est la question qu’on se pose inévitablement, une fois qu’on est dans un magasin de turbans, il nous offre des rayons entiers de modèles, couleurs et fibres, qui nous charment et nous fait perdre la tête quant au choix.
Effectivement, choisir son turban nécessite un conseiller, et les magasins proposent ce service pour faciliter le choix. Ils nous expliquent que, par exemple : le choix des couleurs et des fibres se fait selon les saisons, entre celles à températures douce ou chaude, le choix, n’est jamais le même, car la fibre doit assurer le confort une fois posé sur un cuir chevelu, pour cela on pourrait trouver du bio, du synthétique ou autre, et c’est pareil pour les couleurs, le choix doit correspondre au climat pour permettre à sa porteuse de le mettre en valeur.

Le porter sans hésitation, c’est lancer un défi de la différence !

Il n’est pas à occulter que le port du turban attire l’attention des gens dans les espaces communs qu’ils soient fermés ou ouverts, et parfois les regards peuvent provoquer de la gêne chez la femme qui en fait usage.
C’est pour cela que les confectionneurs lancent beaucoup de compagnes publicitaires pour vanter leurs produits et l’introduire dans le marché du prêt à porter mais pas que, l’introduire aussi dans les habitudes vestimentaires des plus réticentes, donc on le retrouve même dans les vitrines coiffant des mannequins attirants les passants et les passantes.

On parle ici de défi de la différence, on voudrait montrer combien il est difficile de se faire une place dans une société de consommation où on est presque condamné à nous ressembler pour être accepté, ou disparaitre.
Le défi de la différence, c’est avoir le courage de s’habiller différemment, et par nécessité et avoir le courage de ne lire dans les regardes que de l’admiration.

turban pour femme

Le rôle du turban, entre hier et aujourd’hui

Au début de son usage, il était pratiquement réservé aux femmes souffrantes après une chute de cheveux, donc cela suscitait parfois de la pitié et du refus des personnes qui les entouraient.Avec le temps, les confectionneurs ont vu que cet article pouvait révolutionner la mode chez les femmes, alors ils ont commencé à créer des modèles si différents et attirants, en utilisant des tissus à motifs,  perlés, pailletéet autres moyens de  permettre à toutes les femmes  de penser à l’essayer ou même à le porter. Des modèles nouer à sa guise ou déjà noués, offrant des formes volumineuses assurant ainsi une apparence plutôt naturelle. D’autres modèles à pli en deux couleurs ou à motifs égayants ainsi le turban et ornant la tête. Ces modèles-là ont permis aux femmes concernées d’être motivées à en faire usage et de plus en plus de femmes optent pour ceux-là car ils sont à la fois utiles et embellisseurs.

Pari gagné par les modélistes !

Les modélistes ont saisi l’occasion de l’attrait turban pour en faire un grand marché dans le stylisme et l’habillement, et le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont réussi leur pari. En voyant le nombre de turban acheté par an, on réalise que l’effet de mode bel et bien pris le dessus, de ce fait, les femmes qui le portent par nécessité se noient dans la foule qui le porte par envie de se mettre à la tendance du turban et cela sans aucun doute un effet de booste sur les utilisatrices par contraintes, elles ont le moral au top grâce à l’intelligence des modélistes et des marqueteurs.

Related Posts

Leave a Comment